les rencontre internet
rencontres moins de 18 ans
club rencontre dijon
rencontre belle famille kabyle Tome 1, Chapitre 9 « retour en enfer. » meetic rencontres seniors Tome 1, Chapitre 9
« Tiens la bien Adam parce que ça risque de secouer un peu. Prévint Lema.
    
    Comment ça ?
    
    La potion va lui provoquer une convulsion voir plusieurs d’ici les trois prochaines heures alors tu resteras là au cas où.
    
    Mais ça ne va pas lui faire de mal ?
    
    Un peu… Enfin j’espère. Bon tu me la tiens ou pas !
    
     Adam attrapa les épaules de Maria afin de lui maintenir la tête sur le fauteuil. Pour les jambes, il avait utilisé de la corde. Lema tenait dans sa main un bol remplie d’une substance liquide, violacée pas vraiment appétissante. Adam regardait le composant avec dégout.
    
    Y-a quoi dans ton truc ?
    
    Principalement des plantes. Des baies de Goji, du laurier sauce, de la rose, du Troène et du Fusain.
    
    Troène… dit Lema t’es sûr de toi ? C’est hyper dangereux et ça peut la tuer ! Et du Fusain… tu veux qu’elle perde la tête !
    
    Ne t’inquiète pas idiot, je sais ce que je fais et comment le faire alors boucle-là !
    
     Le jeune homme serrait les dents dès la première cuillerée engloutie par Maria. Aucune réaction. Une deuxième, troisième, quatrième…
    
    Tu vas lui en faire avaler combien encore !
    
    Assez pour que ça lui déclenche une convulsion sinon ça ne va servir à rien. Tu veux bien arrêter de protester. Ici c’est moi la sorcière non ?!
    
     A la quinzième bouchées, Adam sentit le corps de la novice frémir puis, d’un seul coup, s’agiter dans tous les sens. Il lui était difficile de la garder entre les mains. Lema l’aidait du mieux qu’elle pouvait jusqu’à ce que l’état de Maria se stabilise.
    
    3 minutes.
    
    Quoi ?
    
    Elle a convulsé pendant trois minutes. La guérisseuse réfléchissait tout en scrutant l’extérieur.
    
    Il y a un problème ?
    
    Je ne sais pas trop… Ça devrait aller mais il faut la surveiller. S’il le faut j’emploierais la magie mais vue que le jour approche cela pourrait perturber sa transformation.
    
    Si ça peut lui sauver la vie on s’en fou ! Encore combien de temps avant la prochaine convulsion ?
    
    Je dirais une vingtaine de minute mais là encore cela peut arriver plus tôt ou plus tard. C’est pour ça que tu vas rester avec elle.
    
    Bien.
    
    Moi je vais terminer sa pierre sinon elle ne sera pas finie ».
    
    Adam regardait l’horloge : 20h 40. Quatre heures c’était écoulé depuis que Maria était sortie de l’eau et il restait encore trois heures avant que celle-ci reprenne conscience ou simplement une respiration soutenue. Tous ce que le Lamia pouvait faire c’était attendre et regarder le poison faire effet. Pendant les trois heures qui avait suivi, la malade n’avait pas fait moins d’une dizaine de convulsions avec une durée plus ou moins longue. Lema n’avait pas eu besoin d’utiliser sa magie mais avait tout de même vérifié que les secousses n’avaient causées aucuns dégâts internes.
    
    « Elle va bien. Soupira Lema soulagée. Elle n’a pas encore repris conscience mais son corps n’est plus gelé.
    
    Merci Lem t’es la meilleure !
    
    La prochaine fois, en espérant qu’il n’y en aura pas, évite les exercices extrêmes hein !
    
    Oui… ».
    
     *************
    
    « Vous avez tous compris ! Pas d’actes irréfléchis ! On s’en tient au plan ! Ordonna Sébastien. Vous… désignant un groupe d’hommes armées à sa droite, Vous partirez dans les bois pour encercler le périmètre. Quant à vous, mentionnant celui de gauche, vous me suivrez et encercleraient la maison. Je veux que toutes les fenêtres soient couvertes et pas de faux pas les gars ! S’il vous entend arriver c’est cuit !
    
    Oui commandant !
    
    Bien dispersez-vous ! L’assaut sera lancé dans 20 minutes tenez-vous prêt !
    
    Tu les as à la bonne ceux-là. Ricana Mandy sortant de sa planque.
    
    C’est ce qu’il faut !
    
    Alors… ? Comment as-tu prévu de l’attraper ?
    
    Il n’a l’air de se douter de rien donc nous disposons encore de l’effet de surprise. Je pensais asperger la maison de fumigène pour lui brouiller la vue et ensuite lui planter une vingtaine de flèches sédatives. Je suis confiant.
    
    Je vois ça! Tu as tout prévu ! Espérons que ça fonctionne.
    
     Tous les hommes étaient en place. Mandy et Jane était à l’écart prêtes à intervenir si effectivement Maria se trouvait là. Sébastien était tapi dans un buisson la main en l’air prêt à lancer le signal. Un long silence précédait la tempête avant que Sébastien ne lance le signal. Il baissa le bras et les hommes lancèrent les bombes de fumées au travers des fenêtres. Il y eu d’abord des cris puis plus rien. Le commandant se dirigea vers la porte d’entrée armée de son fusil à balle tranquillisantes quand celle-ci s’ouvrit à grande volée. Dans ce brouillard, la seule chose visible était des yeux rouge sang, les yeux d’Adam. Il portait quelque chose. Jane regardant de plus près et reconnue Maria.
    
    C’est elle M ! C’est Maria !
    
    Tu es sûr… qui c’est ? Mandy regardait à la droite du vampire et aperçu une jeune femme, blonde les mains devant elle. Mandy n’arrivait pas à déchiffrer les paroles de la blonde mais elle sentit un courant d’électricité la traverser. Une sorcière ! Lâcha-elle à l’intention de Séb. C’est une sorcière !
    
    Trop tard, les deux premiers hommes étaient tombés comme des mouches, le crâne fendu en deux. Celle-ci continuait brûlant les corps pour certains, fondant la peau pour d’autre.
    
    Comment une nécromancienne… ici ? Réalisa Jane.
    
    Je n’en sais rien ! Mais cette magie... C’est celle des sorcières Orion. Comment elle s’est retrouvée là ! Avec lui !
    
    D’Orion ?
    
    Une famille de magie noire et de pouvoir divin c’est le summum de la lignée. Elles n’ont pas de limite, pour le bien, le mal tout… elles sont « la limite » de l’univers. Mais je ne pensais pas qu’il en restait ici. Normalement elles vivent sur leur île.
    
     Jane semblait terrifiée, la moitié des hommes avait été décimé. Sur 300 il n’en restait qu’une centaine. Adam n’avait pas été touché grâce à la protection de Lema mais celle-ci présentait déjà des failles. Séb fonça et empoigna la sorcière de son arme et la jeta à terre. La barrière s’effrita.
    
    C’est le moment ! Cria-il.
    
     Des dizaines de balles percutèrent le vampire qui continuait de s’enfuir, le corps parsemé de trous. Une autre volée fut lancée et celle-ci eu raison de lui. Le commandant suant et ensanglantée planta un sédatif dans le cou de la sorcière pour l’endormir. Jane courait en direction de Maria qui était à présent au sol.
    
    Je t’ai retrouvée ! Pleurait-elle. Marc va être sauvé ! Jane s’arrêta un moment et contempla la jeune fille. Qu’es ce qu’il t’a fait ?!
    
     Maria était toujours dans le coma, le corps à présent réchauffé. Son esprit quant à lui, voguait encore dans les limbes du monde des ténèbres.
    
    Jane allez viens on les ramène au Centre. Fît M en prenant la magicienne dans ses bras.
    
     ***************
    
    Marc était enfermé là depuis maintenant deux semaines. Dans une cellule poisseuse située dans les souterrains. Il n’avait pas pris de douche et sa peau le démangeait de plus en plus. A quand remontait son vrai repas ? Les plaies commençaient à s’infectées. Il pensait à Jane, que lui était-elle arrivée ? Se trouvait-elle dans la même position que lui ? Goul n’avait rien dit à son sujet et il ne lui parlait quasiment pas. Sa seule nourriture, du pain rance et un verre d’eau. La torture par la faim. Marc était « pratiquement » mort, le corps amaigrit, des dizaines de plaies purulentes apparaissaient et il commençait à délirer. Sans doute l’avait-on drogué. John utilisait souvent de la Datura Stramonium pour désorienter ses prisonniers et les rendre fou. Marc allait-il finir comme ça ? La question resta en suspend alors que la porte s’ouvrit.
    
    « Marc… Marc… Se précipita Jane. Oh Marc ! Mais qu’es ce qu’il t’on fait subir !
    
    J…Jane ? Je deviens fou ça y est !
    
    Marc… Je suis bien là !
    
    Montez-le en soin intensif je vais m’occuper de lui. Ordonna-elle au bourreau. Allez bougez-vous » ! Goul serrait les dents frustré de devoir répondre à ses ordres.
    
     Jane passa près de quatre heures à suturer les blessures, à les désinfecter et à bander le buste de Marc qui avait au moins trois côtes brisées. Elle lui plâtra le bras droit ainsi que la jambe gauche. Il ne pourrait pas remarcher avant quatre mois. Il était 14h et la brune n’avait rien avalée depuis qu’elle était rentrée hier soir. Elle ne pouvait pas… surtout en regardant l’homme qu’elle aimait dans cet état. Elle referma la dernière plaie quand John fit irruption dans la salle.
    
    « Alors la rémission avance bien ?
    
    Que faite vous là ?! Vous ne devriez pas être en train de faire mumuse avec votre nouveau jouet ? Cracha-elle.
    
    Non. Je leur réserve une belle surprise vous devriez venir ça se passera ce soir dans le Labo 88. Rien qu’en regardant ses yeux, Jane percevait de l’excitation.
    
     « S’il pouvait, il en baverait ce porc », pensait-elle. 88 ? Vous… Vous n’êtes pas sérieux ? Un large sourire se dessinait sur les lèvres de John.
    
    Et pourquoi pas ? Je veux dire, je ne fais que l’aider, la nouvelle Lune est ce soir. Ce n’est pas ce qu’elle voulait ? Et puis comme vous l’avez si bien dit c’est mon jouet.
    
    Vous me dégoutez !
    
    Tant mieux… tant mieux ! Soupira le Tyran. Tiens ! Il leva un doigt au ciel. J’ai une excellente idée. Connaissez-vous la Datura stramonium ?
    
    Bien sûr ! C'est une plante toxique pour l'homme, elle provoque des hallucinations mais a forte dose elle pourrait...
    
    Bingo ! S’éclaffa-il. Je sens qu’on va s’amuser ! Et j’ai encore beaucoup d’idée. D’ailleurs j’ai plein de projet pour la jeune nécromancienne d’Orion. C’est la première fois que j’en vois une… quelle beauté ! Elle est certainement l’une des créatures les plus enviées et désirée du monde.
    
    Elle est à votre goût à ce que je vois !
    
    Allons ne dite pas de bêtise. Je ne les aime que pour ce qu’elles contiennent à l’intérieur.
    
    Répugnant !
    
    Ce n’est pas du goût de tout le monde en effet. Sur ce Jane je vous laisse travailler en paix à tout à l’heure. John referma la porte exprimant sa joie qui résonnait dans les couloirs.
    
    Pauvre petite. Je suis désolée.
    
     ****************
    
     Ténèbres, désolation, isolement, peur. Maria ne savait plus où elle était ni qui elle était, tout était confus. La seule vision claire qu’elle avait était celle du lac gelé. Que c’était-il passé ? Pourquoi n’arrivait-elle pas à se réveiller ? Pourquoi son corps ne réagissait pas ? Où était-elle ? Morte ? Que faisait Adam ? Et Lema ? Le gouffre obscur continuait de dévorer son âme à mesure que ses souvenirs s’effaçaient. Soudain, une décharge effroyable la sortie de sa torpeur et là, fixant droit devant elle, en sueur, les nerfs à vifs et les yeux gonflés, elle vit un homme debout derrière une vitre qui affichait un visage amusé et satisfait.
    

Texte publié par tmc.tv rencontre, 22 mars 2017 à 16h04
© tous droits réservés.
Commentaire & partage
site de rencontre rhone alpes gratuit
Pour réagir â ce chapitre et poster une review, veuillez vous femmes mariées prostituées ou vous isabelle mergault prostituée !
rencontre lorie et philippe bas
chouchou rencontres
rencontre cuisine et santé Tome 1, Chapitre 9 « retour en enfer. » audacieuse rencontre julia james Tome 1, Chapitre 9
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
comment telecharger une photo sur un site de rencontre
rencontre louga
prostituée rue curiol
rencontres exceptionnelles coca
rencontre avec ses guides
beau message rencontre
site de rencontre gratuit comme adopte
rencontre hulluch
rencontre femme yamoussoukro
rencontre toronto gratuit
863 histoires publiées
415 membres inscrits
Notre membre le plus récent est lieu de rencontre entre acheteur et vendeur
LeConteur.fr 2013-2017 Tous droits réservés