rencontre bourgoin femme
a la rencontre de forrester streaming megavideo vf
prostitute arrested in kauai
prostituée gand Tome 1, Chapitre 10 « La route pour Felys » wiziou rencontre Tome 1, Chapitre 10
C’était de beau matin que la troupe se mit en route pour Felys. Une petite brise soufflait dans la vallée, caressant la chevelure azur de la jeune femme pendant qu’elle marchait le long de la rivière. Le soleil éclairait de ses rayons l’eau bleue transparente qui s’écoulait entre les deux montagnes. Un paysage reposant, plein de quiétude, qui ressourçait Azuria avant son prochain combat.
    
     Avant de partir, elle s’était rendue avec Eis dans un magasin de vêtements. Le gérant était de mèche avec les résistants, ce qui lui permettait d’avoir des prix, mais aussi de la qualité. Après être allé dans l’arrière-boutique, Azuria put choisir parmi un grand choix d’habits. La particularité de ceux-ci était le rembourrage synthétique offrant une protection contre les coups, voir même contre les balles.
    
     Azuria opta alors pour un choix en parfaite harmonie avec sa couleur de cheveux. Un pantalon large synthétique de couleur saphir avec les rangers qui vont avec, un débardeur à col montant bleu nuit et une ceinture indigo. Pour compléter le tout, elle prit une longue veste cobalt avec une capuche. Dex essaya de lui faire prendre des habits plus féminins selon lui : mini short ou jupe, dos nu, brassière… bref tout ce qui couvrait le moins possible. Elle avait essayé de lui mettre une claque bien méritée, mais Eis l’en empêcha encore une fois. Le pauvre devait en avoir marre de devoir séparer deux gamins.
    
     Lorsqu’ils étaient sortis de la ville, Eis les avait emmenés dans les chemins de terre afin d’éviter les routes. Il y avait trop de soldats de l’Ordre qui patrouillaient. Leur guide avait pris soin de s’équiper d’une lance qu’il avait attachée avec un harnais dans le dos. Azuria ne regrettait pas le détour, cela lui permettait d’admirer le paysage magnifique qui s’offrait à elle.
    
     « C’est encore loin ? se plaignit Dex. Franchement, on aurait pu prendre des chevaux et la route… Nous aurions été plus vite non ?
     – Non, lui répondit Eis exaspéré, le forgeron ne s’est pas installé le long d’un chemin!
     – Et si tu n’es pas content, casse-toi ! » Surenchérit la jeune femme.
    
     Ce n’était pas la première fois que Dex se plaignait de marcher. Cela devenait usant à la longue. Azuria et Eis se tenaient à l’écart, marchant loin devant lui.
    
     « Nous devrions atteindre la mine dans peu de temps, ensuite nous arriverons à Felys et…
     – Quoi ? Le coupa Azuria, je croyais qu’on allait voir le forgeron ?
     – C’est sur la route, ne t’inquiète pas. Mais comme nous allons arriver en fin de soirée, il faudra bien se reposer non ? En passant par les mines, nous irons plus vite. »
    
     Pendant un court instant, Azuria crut s’être fait embobiner par son guide. Mais au fond d’elle subsistait un doute. Après une bonne heure de marche, ils arrivèrent face à une entrée creusée dans la montagne. Celle-ci était bien rectangulaire, sans aucune déformation. Eis les invita à le suivre. Ils sortirent les torches électriques qu’ils avaient achetées, puis balayèrent les ténèbres du hall grâce à leur faisceau lumineux.
    
     L’endroit était abandonné depuis plusieurs dizaines, voire centaine d’années. Une odeur de renfermée infestait la construction. Les nombreuses araignées avaient pris possession des lieux avec leur grande toile. Azuria crut même entendre des rats ou des souris fuirent leur arriver. Avançant vers l’inconnu, leurs pas résonnèrent dans ce couloir à la parfaite géométrie.
    
     « Qui a construit ça ? demanda Azuria, surprise, c’est dingue comme c’est bien fait. Et c’est… immense ! Le plafond doit bien être à une dizaine de mètres de nos têtes.
     – Une race ancienne qui a disparu, lui répondit Eis. On en sait très peu sur eux, mais tu trouveras ce genre de mine un peu partout dans le monde.
     – Ils devaient être gigantesque… déclara Azuria, ébahi devant une telle construction.
     – Ou avoir un égo énorme, lui dit Dex.
     – Plus gros que le tient ? » tacla Azuria.
    
     Le couloir donnait sur un escalier en colimaçon lui aussi de taille démesurée. Dégoutée par le nombre de toiles d’araignée, Azuria laissa Eis l’en débarrasser. L’ascension était étonnamment longue, la jeune femme avait l’impression de gravir toute la montagne. Elle dut s’arrêter cinq minutes pour reprendre son souffle.
    
     « Alors, on peine gamine ? lui dit Dex avec son sourire narquois, mais tout aussi essoufflé.
     – profite-en aussi, crétin, » railla Azuria avant de reprendre la montée.
    
     Une fois au sommet de cet escalier interminable, ils arrivèrent dans un nouveau grand hall. Le groupe s’arrêta pour balayer les ténèbres de leur lampe torche. Trois ouvertures s’offrirent à eux.
    
     « Tu sais où aller ? demanda Azuria, inquiète.
     – Celle de gauche nous mènera vers Felys, lui répondit Eis en orientant son faisceau lumineux vers celle-ci.
     – Et les autres ? demanda Azuria avec curiosité.
     – Celle du milieu mène à une vaste salle pleine de colonnes. Mais il n’y a rien d’intéressant. Pour celle de droite, je n’en ai aucune idée, je n’ai pas pris le temps de tout explorer. »
    
     Poussée par sa curiosité, Azuria fit quelque pas vers la porte de droite. Un autre dédale de couloirs et de salles s’offrit à elle. Cependant, une petite lueur bleutée attira son attention.
    
     « Où tu vas ? demanda Eis.
     – Il y a une lueur là-bas, dit-elle en continuant d’avancer.
     – Attend, on vient !
     – Quoi ? Sérieux ? se plaignit Dex. Allez gamine vient, laisse tomber ! »
    
     Azuria ne l’écoutait pas et continua de se diriger vers la lumière. Elle vira sur la droite, donnant sur une salle encore en construction. Le long de la paroi, elle vit de petites pierres précieuses rutilantes. Elle s’en approcha. La plupart étaient en forme de croissant de lune, brillante d’une lumière intense.
    
     « Oh génial ! s’exclama Eis.
     – Tu sais ce que c’est ? demanda Azuria intriguée.
     – Des larmes lunaires. Ce sont des pierres nécessaires à la fabrication de prismes ! Ramassons-en. »
    
     Eis les sortit de la roche une à une, bourrant ses poches de ce qu’il pouvait transporter. Azuria en fit de même et en donna à Dex, qui se plaignait de devoir porter des cailloux.
    
     Azuria fut interpellée par une autre lueur dans la salle d’à côté. Encore une fois, elle laissa sa curiosité la guider. Rien à voir avec ce qu’elle avait vu jusqu’à présent. Il y avait une ouverture dans la paroi de la montagne, laissant entrer la lumière extérieur sur un piédestal. Sur celui-ci reposait une grosse hache à double lame. Elle s’en approcha et l’admira.
    
     « Gamine ! Bordel, t’es où encore ? » cria Dex.
    
     Sans faire attention aux jérémiades de cet individu, Azuria scruta l’arme. Des formes tribales étaient gravées dans le manche noir. Les doubles lames arrondies étaient d’un gris noir avec des illustrations de feu rouge. Il lui fallut poser les yeux sur le pommeau de l’arme pour comprendre pourquoi elle était là : il y avait une place pour insérer un Prism.
    
     « Une Novark ? demanda Eis en arrivant à côté d’elle.
     – Oui, mais sans Prism.
     – Ça ne fait rien, tu pourras en mettre plus tard, voir même de les intervertir entre les armes. Prends là et dématérialise là ! Ça te fera une arme de plus pour ton arsenal. »
    
     Finalement, ils avaient bien fait de passer par les mines pour se rendre à Felys. Si Azuria l’avait poussé à ne pas y aller, elle aurait loupé cette Novark. Sa curiosité venait d’être récompensée. Elle attrapa le manche et souleva la hache avec difficulté. Il fallait qu’elle la tienne à deux mains pour pouvoir la porter.
    
     « Je ne pourrais pas m’en servir… elle est trop lourde, dit Azuria déçue.
     – Gade là, conseilla Eis, tu pourrais en avoir besoin un jour. »
    
     Azuria se concentra. L’énergie bleutée se rependit sur l’arme et la dématérialisa.
    
     « Bon gamine, on y va là ? J’en ai marre d’être dans cet endroit qui pue ! se plaignit Dex dans l’autre pièce.
     – Mais ferme là et va-t’en ! s’énerva Azuria.
     – He ! » hurla Dex en arrivant énervé.
    
     Mais Eis leur fit signe de se taire, l’air inquiet. Il tendit l’oreille pour percevoir un son qu’Azuria ne captait pas. Petit à petit, elle distingua une multitude de bruits sourds, comme un tremblement réveillant les ruines.
    
     « Oh merde… dit Eis, paniqué. Courez vite ! »
    
     Le groupe d’aventurier se hâta de rejoindre le hall au triple choix.
    
     « Qu’est-ce qui se passe ? demanda Dex.
     – Tais-toi et cours ! » cria Eis.
    
     Azuria fermait la course. Elle entendit alors des rires provenant de ses arrières. Ralentissant pour voir ce qui la pourchassait, elle orienta le faisceau lumineux de sa lampe vers les ténèbres du couloir. Elle vit alors des petites créatures la poursuivant. Une peau rouge bordeaux, elles avaient de grandes oreilles avec des yeux globuleux noirs. Ils arboraient un grand sourire aux lèvres, montrant leurs multiples dents acérées.
    
     « C’est quoi ces choses ? cria Azuria.
     – Des Gar’ks ! » répondit Eis.
    
     Le cœur battant à toute vitesse, la jeune femme courrait aussi vite qu’elle pouvait. Au vu du nombre de rire qu’elle entendait, les créatures devaient être des dizaines. Elle ne pouvait pas mourir dans un lieu si pittoresque ! Leur course s’arrêta dans une autre grande salle, où ils furent rapidement encerclés. Eis dégaina son arme pendant qu’Azuria fit apparaître son katana.
    
     Les petites créatures brandissaient des lances grossières taillées dans du bois, d’un air menaçant.
    
     « Ils vont faire quoi ? demanda Azuria.
     – Normalement, nous manger, » lui dit Eis en reprenant son souffle.
    
     Au moins, il n’y avait pas de surprise. Les Gar’ks allaient les attaquer jusqu’à pouvoir les dévorer tranquillement. Leur charge ne se fit pas attendre longtemps. Les petites bêtes fondirent sur le groupe dans des hurlements stridents.
    
     Azuria tua les premiers qui arrivaient sur elle. Il n’était pas si fort que ça. Leur corps était fragile, leur attaque prévisible, seul le nombre était leur avantage. Le tintement du métal résonnait à travers la salle, en plus des cris d’agonies des Gar’ks.
    
     « Restez en formation et avancez, cria Eis tout en se battant.
     – On va où ? demanda Dex après un coup de Novark bien placé sur une bête.
     – Suis-moi ! »
    
     Ils avancèrent en formation, Azuria couvrant leurs arrières. Mais le nombre de ces choses n’arrêtait pas d’augmenter. Le combat était loin d’être facile, il fallait se battre tout en éclairant les alentours. Alors que trois d’entre eux sautèrent sur elle, Dex intervint pour les frapper avec sa Novark. Ils allèrent s’écraser directement sur le mur.
    
     « De rien ma belle ! » dit-il en lui faisant une petite tape sur les fesses.
    
     Rien de tel pour l’énerver. Mais pour le moment, elle devait rester concentrée sur le combat. Ils arrivèrent dans un couloir et Dex rejoignit la jeune femme pour couvrir leurs arrières. À deux, rien de plus facile pour les repousser.
    
     Azuria avait du mal à supporter le combat. Sa jambe droite lui faisait mal et un point de côté lui saccadait la respiration. Dex l’empoigna et la fit reculer.
    
     « Reste derrière moi, tu n’es pas encore totalement rétabli ! dit-il en frappant les ennemis les uns après les autres.
     – Je peux me battre ! s’énerva-t-elle essoufflé.
     – Si tu insistes, tu vas nous faire crever ! Aide Eis plutôt ! D’ailleurs tu ne pourrais pas utiliser ta Matérialisation le résistant ? cria-t-il.
     – Non ! Je détruirais une partie de la montagne dans un endroit pareil ! » répondit-il en embrochant plusieurs monstres.
    
     Azuria fut surprise d’une telle révélation, Eis était-il si puissant que ça ? Mais une fois encore sa faiblesse l’énerva. Elle se retourna et vit Eis en sueur, tuant les ennemis avec sa lance. Lorsqu’elle vu le nombre de Gar’ks impressionnant autour de lui, elle se dit que Dex avait fait exprès de la pousser pour l’épauler. Azuria reprit son souffle et alla aider le résistant. Un monstre la frappa à la main et en fit tomber sa lampe. Eis lui donna la sienne et lui demanda d’éclairer le couloir. Dex en fit de même et Azuria du jouer avec la lumière pour chasser les ténèbres en deux endroits en même temps.
    
     À force de marcher tout en se battant, Azuria vit une lueur non loin d’eux. Était-ce la sortie ? Elle voulait y croire ! Les combats continuaient de faire rage dans le couloir, poussant les deux combattants à leur limite. Finalement, ils réussir à sortir dehors. La lumière du soleil l’éblouit quelques instants, puis sans prendre gare à l’endroit où ils étaient, Azuria lâcha les lampes et se prépara au combat. Face à la sortie, elle attendait que les monstres les attaques.
    
     « Qu’est-ce que tu fais ? » demanda Eis.
    
     Azuria se retourna, déconcertée.
    
     « Ben… Je me prépare à l’attaque… répondit-elle en relâchant ses muscles.
     – Les Gar’ks n’aiment pas la lumière, gamine, dit Dex en se moquant. Allez range ton arme, on va aller se poser là-bas. »
    
     Le combattant lui montrait un arbre gigantesque au milieu d’une petite clairière. En regardant le paysage magnifique qui s’offrait à eux, Azuria vit alors la grande cité de Felys. Elle était battit contre la montagne, qui encerclait cette grande vallée bien verte. La jeune femme n’était pas contre une pause. Sa jambe droite lui faisait mal et le combat l’avait fatigué. Ils allèrent se reposer un peu avant de reprendre la route. 

Texte publié par la rencontre mme de lafayette, 5 juin 2017 à 17h45
© tous droits réservés.
Commentaire & partage
rencontre justin bieber 29 mars
Pour réagir â ce chapitre et poster une review, veuillez vous rencontre autour des pates ou vous cite de rencontre alger !
comment rencontrer des filles sans payer
rencontre inter quartier
rencontre sur Tome 1, Chapitre 10 « La route pour Felys » rencontre celibataire bio Tome 1, Chapitre 10
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
rencontre seyssins
al la rencontre du soleil
rencontre nouveau chat
site rencontre mariage russe
u rencontre
prostitute women legal lansing michigan
rencontres telerama rennes
site de rencontre jumelles
30ème rencontre des musulmans de france
prostituée evene
785 histoires publiées
395 membres inscrits
Notre membre le plus récent est rencontre camerounaises
LeConteur.fr 2013-2017 Tous droits réservés